Manneles pour la saint nicolas

Bonjour !

Aujourd’hui c’est la Saint Nicolas.

Je vous remonte la recette que j’avais fait l’année dernière et qui était sur mon ancien blog.

Connaissez-vous l’histoire ? 

Voici quelques détails :

La saint-Nicolas est une fête principalement tournée vers les enfants, mettant en scène le saint Nicolas de Myre. C’est une tradition vivace dans plusieurs pays européens, qui se déroule le 5 et/ou le 6 décembre.

Saint-Patron de la Lorraine, Saint-Nicolas est particulièrement fêté dans l’Est ainsi que le Nord de la France. Il est accompagné du Père Fouettard, vêtu de noir et porteur d’un grand fagot, parfois le visage barbouillé de suie, qui distribue une trique (une branche de son fagot) aux enfants qui n’ont pas été sages et menace de les frapper.

Saint-Nicolas arrive en France sur une mule, c’est pourquoi le soir, les enfants préparent de la nourriture (foin, paille ou grain) pour l’animal et le lendemain matin, ils y trouvent à la place, des friandises ou la trique. Lors de sa tournée, Saint-Nicolas distribue traditionnellement une orange et du pain d’épices portant son effigie. 

Dans beaucoup d’écoles lorraines, Saint-Nicolas et le Père Fouettard rendent visite aux enfants le 6 décembre et leur donnent parfois des cadeaux.

A Nancy, un feu d’artifice et un défilé, lors duquel Saint-Nicolas est installé sur un char et défile dans les rues de ville, sont organisés tous les ans pour la Saint-Nicolas.

A Saint-Nicolas-de-Port, a lieu également dans les rues un défilé de Saint-Nicolas qui est célébré dans une grande procession aux flambeaux en la basilique, lieu où repose une relique de Saint-Nicolas (sa phalange).

A Metz, un défilé est organisé tous les ans dans les rues de la ville et est suivi d’un feu d’artifice sur la place d’Armes.

En Alsace, ces manneles sont communément censés soit représenter Saint-Nicolas, soit les trois enfants sauvés par Saint-Nicolas. Alors qu’en Allemagne, le Dambedei (nom donné de l’autre côté du Rhin, et notamment à Karlsruhe), il est mangé pour la Saint-Martin (11 novembre) et représente Saint-Martin qui a, selon l’histoire, coupé son manteau en deux parties, afin de le préserver du froid de l’hiver un mendiant sur le bord du chemin.

Bref, maintenant voici les manneles que j’ai réalisés.


600g de farine

1 sachet de levure pour brioche (Demarle)

330ml de lait tiède

55g de sucre

1 oeuf

60g de beurre pommade

1 jaune d’oeuf

1 cas de lait


Faire tiédir le lait et y délayer le sachet de levure.

Dans le bol d’un robot, mettre la farine, le sucre et l’oeuf et commencer à mélanger.

Ajouter le beurre pommade et continuer à mélanger.

Terminer par en versant progressivement le lait/levure dans le bol tout en continuant à mélanger.

Pétrir durant 5 mn afin de décoller la pâte des bords du bol.

Faire un boule de la pâte et laisser lever  durant 1h30 dans un grand cul de poule, couvert par un torchon.

Une fois la pâte bien levée, la dégazer et bien l’étaler.

Former des bonhommes à l’aide d’un emporte-pièce de 16 cm ou 10 cm .

Les poser sur une toile silpat couvrir d’un torchon et laisser pousser 1 h à température ambiante.

Préchauffer le four th 180°.

Délayer le jaune d’oeuf avec le lait et en badigeonner les bonhommes.

Décorer avec des pépites de chocolat.

Faire cuire durant 15 mn.

Faire refroidir sur une grille.

Avec cette quantité de pâte, j’ai réalisé 5 grands manneles et 6 petits.

Bon appétit !


3 réflexions sur “Manneles pour la saint nicolas

Répondre à salima Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s